29 May 2024

C’est la vérité sur la plate-forme dont dispose le gouvernement légitime américain pour défendre Israël et ses crimes contre le peuple palestinien.

Édité par notre Bénévole Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net

Le Jeudi 12 Octobre 2023

Souce: Lakom2.com

Le site Internet « Lakum » a été le premier à attirer l’attention sur cet article, qui qualifiait la résistance palestinienne de « terroriste » et l’État d’Israël de « nation démocratique », mais le site Internet a écrit que l’article avait été publié dans un journal hébreu intitulé “Jerusalem Strategic Post”, alors que l’affaire concernait un journal dont il est propriétaire . La charia est enregistrée aux États-Unis d’Amérique et son conseil d’administration et son comité de rédaction comprennent d’anciens officiers des armées israélienne et américaine et d’anciens membres de l’armée israélienne. et le renseignement américain. Le seul Marocain membre du conseil d’administration et de la rédaction est Ahmed Al-Charai.

La Tsahal l’armée la plus morale au monde de ZEMMOUR de BHL&CIE protégée par L’ONU L’UNICEF, L’Union européenne et certains pays Arabo-Musulmans.

Quelle plateforme ? Qui fait partie de son conseil d’administration et de son directoire ?Au Maroc, Ahmed Al-Charai est connu comme directeur du groupe de médias Holding Media , qui publie l’hebdomadaire L’Observateur de Maroc, le site Internet Kivash et le magazine Beauvoir Da Freque. le conseil d’administration du quotidien marocain Al-Ahdath et le président-directeur général de Radio Med Radio.Pour en revenir à l’article, il a été publié le 8 octobre 2023, après l’opération « Al-Aqsa Flood », sur le site Internet d’un journal portant le nom de « Jerusalem Strategic Tribune », ce qui laisse entendre qu’il s’agit d’un journal israélien, mais son Le centre de publication est aux États-Unis d’Amérique, de la World Herald Company. Tribune, dont le conseil d’administration est présidé par Ahmed Al-Charai lui-même, a été créée le 25 février 2019 et a été enregistrée sous le numéro 08414641, avec une adresse du 1250 Connecticut Ave NW Ste 700 à Washington, État de Columbia, ou ce que l’on appelle communément Washington, D.C. Ahmed Al-Sharai a été nommé président le 3 avril 2021.

vue israéliens et américains sur les affaires internationales « et se consacre à l’amélioration de la compréhension mutuelle. » Cependant, en parcourant les numéros publiés par ce magazine, nous découvrons que la plupart de ses documents sont consacrés à décorer l’image de la normalisation, couvrir les crimes de l’entité sioniste contre le peuple palestinien et défendre les positions israéliennes et le point de vue israélien dans le conflit palestino-israélien. Le premier numéro du magazine, qui se veut trimestriel, a été publié en octobre-septembre 2021, et ses exemplaires ont été imprimés à l’imprimerie « Événements marocains », GMS Print, à Casablanca, tandis que le site Internet du même nom a été lancé le 22 novembre 2021.

Ahmed Al-Charai écrit : « Nous sommes tous Israéliens » et décrit le « Hamas » comme un « groupe terroriste » et Israël comme une « nation démocratique ».

consacrant, comme les éditoriaux en général, à un sujet d’actualité. Il avait consacré le premier numéro du magazine à un éditorial. sans titre, le consacrant à l’accueil des lecteurs et à satisfaire « la curiosité qui pourrait affliger certains d’entre eux », à propos de ce qui pousse « un arabo-musulman marocain à créer un magazine basé aux États-Unis sur les relations américano-israéliennes », a-t-il déclaré. “Je voulais prendre position en faveur de quelque chose de nouveau et de différent – parce qu’en tant qu’individu, j’ai une vision personnelle du monde qui considère cette aventure comme une vertu.” Il considérait que sa profonde connaissance de la communauté juive américaine et de son rôle dans la vie américaine l’avait amené à se demander : « Comment quelqu’un qui aime l’Amérique peut-il ne pas apprécier et admirer l’État d’Israël ?Le premier numéro comprenait une discussion sur la solution à deux États entre le premier conseiller à la sécurité nationale du président Obama, le général James Jones, et Dan Shuftan, l’un des principaux analystes israéliens sur la question.Al-Shari’i a pu réunir une équipe pour le magazine et le site Internet, composée principalement d’anciens conseillers à la sécurité nationale en Israël et aux États-Unis d’Amérique, en plus d’un certain nombre d’anciens militaires et ambassadeurs, sous la direction éditoriale d’Eran Lerman, vice-président de l’Institut de Jérusalem pour la stratégie et la sécurité et ancien conseiller adjoint à la sécurité nationale au gouvernement israélien et à un haut responsable de la Division du renseignement israélien, en plus de Robert Silverman, qui a été directeur du renseignement islamique. – Relations juives aux États-Unis d’avril 2016 à août 2018, le général James Logan Jones Jr., général à la retraite du Corps des Marines américain, qu’Obama avait nommé au poste de conseiller à la sécurité nationale. Comment avoir le culot et la témérité d’oser qualifier l’entité sioniste de “nation Démocratique ” alors qu’elle n’a pas dans sa Constitution un territoire délimité, et n’a jamais respections les conventions internationales de Genève, ni les droits de l’homme no les résolutions de l’ONU. C’est une entité assoiffée de pouvoir, et de sang des innocents Palestiniens.

ci-dessus une vidéo d’une mise en scène du quotidien des Palestiniens lors d’une manifestation à Londres.

Ici, Netanyahu qui se fout des Américains et explique qu’il peut les tromper avec son hypocrisie, belle démocracie n’est-ce pas monsieur Al Charai !?