16 April 2024

La Gare du Midi, la honte de la Belgique

Édité par notre Bénévole Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net

Le Mercredi 30-08-202

Source : LeVif

L’insécurité grandissante à la Gare du Midi a enfin alerté nos décideurs, les sortant de leur douce léthargie, estiment Kevin Karena et Mikael Hosseini pour les jeunes MR. Selon eux, les autorités tentent de masquer la situation en convoquant une commission d’urgence, soit « ce genre de réunion où chaque participant, pris individuellement, clame son impuissance et accuse le voisin, mais où, pris collectivement, en bande organisée, ils décideront que rien ne peut être fait ».

.Ah, Bruxelles ! La capitale européenne où même les gares semblent avoir adopté la devise « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? ». Tandis que l’Europe s’efforce de promouvoir le transport ferroviaire comme une alternative écologique, cette gare, la plus fréquentée du pays, est en proie à des problèmes flagrants de sécurité et d’hygiène. Plusieurs formes de délinquance se concentrent autour de cette gare internationale, et les agressions ainsi que les bagarres y deviennent de plus en plus violentes.Depuis sa création, la Gare du Midi est un centre névralgique en Belgique. Malheureusement, à force de négligence, elle semble avoir adopté une nouvelle spécialité : repousser les voyageurs avec son charme effrayant.

SOS Gare en Détresse

Chaque jour, c’est le même refrain. Les voyageurs, les résidents, même les pigeons semblent en avoir assez. Et pendant que la gare crie au secours, nos chers responsables semblent avoir perdu l’adresse. Les retards dans les rénovations et les améliorations nécessaires ont mis la situation de la gare dans un état déplorable, nuisant à l’image de Bruxelles en tant que capitale européenne. Il est alarmant de constater qu’en un an et demi, plus de 150 vols à main armée ont été enregistrés, alors que les services de police signalent un déficit de 189 agents pour compléter le cadre légal sur la zone de la gare.

Un petit voyage à Hambourg, ça vous dit ?

Ici, on se demande si « en panne » n’est pas le nouveau normal ; mais tout n’est pas perdu ! Si vous cherchez un peu de réconfort, il suffit de jeter un œil à la gare centrale d’Hambourg. Il s’agit de l’une des plus fréquentées d’Europe et un exemple de ce que la Gare du Midi pourrait aspirer à être. Avec une infrastructure moderne, une forte présence policière et des technologies de surveillance de pointe, là-bas c’est propre, sécurisé, et il y a une volonté de répondre aux attentes des voyageurs. En somme, un véritable modèle d’efficacité. Mais pourquoi comparer, me direz-vous ? Après tout, chaque gare a son charme… Même si celui de la Gare du Midi ne semble pas faire l’unanimité, ce n’est pas ce qu’on attend de la capitale de l’Europe.Est-ce que Bruxelles mérite une gare qui ressemble à un décor de film post-apocalyptique à chaque passage ? Les voyageurs doivent-ils s’armer de patience et peut-être d’un peu de désinfectant, tout en faisant preuve de vigilance, car une tentative d’agression n’est jamais bien loin ?

Les voisins font mieux, et alors ?

estiment Kevin Karena et Mikael Hosseini pour les jeunes MR. Selon eux, les autorités tentent de masquer la situation en convoquant une commission d’urgence, soit « ce genre de réunion où chaque participant, pris individuellement, clame son impuissance et accuse le voisin, mais où, pris collectivement, en bande organisée, ils décideront que rien ne peut être fait ».Ah, Bruxelles ! La capitale européenne où même les gares semblent avoir adopté la devise « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? ». Tandis que l’Europe s’efforce de promouvoir le transport ferroviaire comme une alternative écologique, cette gare, la plus fréquentée du pays, est en proie à des problèmes flagrants de sécurité et d’hygiène. Plusieurs formes de délinquance se concentrent autour de cette gare internationale, et les agressions ainsi que les bagarres y deviennent de plus en plus violentes. Depuis sa création, la Gare du Midi est un centre névralgique en Belgique. Malheureusement, à force de négligence, elle semble avoir mieux qu’un jeu politique où chacun se refile le valet puant »

Un petit voyage à Hambourg, ça vous dit ?

Ici, on se demande si « en panne » n’est pas le nouveau normal ; mais tout n’est pas perdu ! Si vous cherchez un peu de réconfort, il suffit de jeter un œil à la gare centrale d’Hambourg. Il s’agit de l’une des plus fréquentées d’Europe et un exemple de ce que la Gare du Midi pourrait aspirer à être. Avec une infrastructure moderne, une forte présence policière et des technologies de surveillance de pointe, là-bas c’est propre, sécurisé, et il y a une volonté de répondre aux attentes des voyageurs. En somme,un véritable modèle d’efficacité. Mais pourquoi comparer, me direz-vous ? Après tout, chaque gare a son charme… Même si celui de la Gare du Midi ne semble pas faire l’unanimité, ce n’est pas ce qu’on attend de la capitale de l’Europe. Est-ce que Bruxelles mérite une gare qui ressemble à un décor de film post-apocalyptique à chaque passage ? Les voyageurs doivent-ils s’armer de patience et peut-être d’un peu de désinfectant, tout en faisant preuve de vigilance, car une tentative d’agression n’est jamais bien loin ?

Les voisins font mieux, et alors ?

De nombreuses villes à travers le monde ont adopté des stratégies efficaces pour améliorer la sécurité et la propreté de leurs gares. La clé du succès réside dans une approche holistique qui combine planification, coordination des services de l’ordre, technologie, formation du personnel et engagement communautaire. Des gares comme celle de King’s Cross à Londres, Tokyo Shinjuku au Japon et Zurich Hauptbahnhof en Suisse sont des exemples éloquents de ce qui peut être réalisé lorsque les autorités investissent dans la sécurité et la propreté.D’accord, d’autres villes ont réussi. Mais ici, à Bruxelles, on aime bien prendre notre temps. Peut-être qu’un jour la Gare du Midi rivalisera avec celles d’Hambourg ou de Zurich. Ou peut-être pas.Lire aussi | Bruxelles est-elle l’échec d’une capitale européenne sûre ?Et si on cessait avec les promesses et les excuses entre niveaux de pouvoir ?Bruxelles a besoin d’un capitaine pour mettre fin à cette négligence grotesque. La Gare du Midi n’est pas qu’une gare. C’est un symbole, un message. Et en ce moment, ce message est clair : « Aidez-moi ! ».Il est temps pour les autorités d’agir et de faire preuve de volonté avant que notre gare ne devienne une attraction pour les amateurs de lieux sinistres. Plutôt que de jouer à la comédie avec des commissions de pacotille, pourquoi ne pas redonner à cette gare la splendeur qu’elle mérite, digne de notre capitale européenne ? Et pendant qu’on y est, assurons-nous que chaque voyageur puisse y déambuler en toute sécurité. Mais bon, rêvons un peu… Imaginons un instant la Gare du Midi sans son parfum signature et un zeste de sécurité.

Ah, l’utopie !

Kevin Karen, président de la fédération des Jeunes MR Bruxelles-Périphérie Mikael Hosseini, conseiller de police et président de la commission sécurité des Jeunes MR