25 June 2024

Apologie du terrorisme : Nous allons anéantir tout le monde à Gaza. Écoutez une chanson israélienne pour enfants diffusée en direct

Édité par notre Bénévole Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net

Source :alarabiya.net

Nous allons anéantir tout le monde à Gaza. Écoutez une chanson israélienne pour enfants diffusée en direct

« Nous les exterminerons tous à Gaza et nous reviendrons sains et saufs. » Avec ces mots, les voix des enfants israéliens ont résonné sur les ondes de la Société de radiodiffusion officielle israélienne et sur ses comptes sur les réseaux sociaux.Avant que la chaîne ne se rende compte de la gravité des propos et ne les supprime rapidement, sous une vague de commentaires

La chaîne officielle Kan a diffusé une chanson apparemment chantée par de jeunes enfants israéliens à l’occasion de la Journée internationale de l’enfance, qui tombe le 20 novembre.La chanson, intitulée « Amitié », bien qu’elle ait été décrite par de nombreux commentateurs arabes et étrangers sur les réseaux sociaux, en particulier « X », comme la chanson « Mort et meurtre », déclarait : « Nos avions déchirent Gaza en morceaux, et notre armée traverse la frontière.”Nous ne laisserons rien”Les enfants ont également scandé des paroles chargées de violence, disant : « L’année prochaine, nous ne laisserons rien là-bas et nous rentrerons sains et saufs dans nos maisons », en référence à l’anéantissement des terres vertes et arides, des personnes et des pierres dans cette région assiégée et densément peuplée.

Ils ont poursuivi : « D’ici un an, nous les exterminerons tous, puis nous recommencerons à labourer et à planter nos champs. »Ils ont ensuite salué « la valeur de l’armée israélienne, dont les soldats ont sacrifié leur vie » afin de protéger les citoyens d’Israël.Cependant, les paroles de cette chanson, qualifiées de violentes, ont déclenché une vague de mécontentement sur les réseaux sociaux, ce qui a incité la chaîne Kan à la supprimer ultérieurement, selon ce qu’ont rapporté plusieurs sites israéliens.

Depuis le déclenchement du conflit entre Israël et les factions palestiniennes dans la bande de Gaza, le 7 octobre, l’intensité des discours violents et haineux s’est intensifiée sur les réseaux sociaux, selon ce que confirment nombre d’observateurs et d’analystes.Entre-temps, la plateforme « X » en particulier, qui appartient au milliardaire américain Elon Musk, a été accusée de promouvoir les discours de haine, voire l’antisémitisme. Ce sont des accusations que le controversé quinquagénaire a totalement démenti.Tandis que le nombre de morts palestiniens dans la bande de Gaza s’élève à plus de 15 000 à la suite des raids israéliens violents et continus, dont plus de 5000 enfants