25 June 2024

Surprises de l’Arabie Saoudite ! Pourquoi nous demandons la présence de l’Algérie ?

Édité par Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net

Martini, à Riad à la tête d’une importante délégation pour assister à la conférence de l’Organisation mondiale du tourisme a été un autre signe du rapprochement progressif. Mais la plus grande percée a eu lieu en mai 2021 lorsque comme l’avait révélé ce journal le chef des services de renseignement saoudien le lieutenant général Khalid Humaidan et le conseiller syrien à la sécurité nationale Ali Mamlouk ont eu une conversation secrète à Damas.

Le Président Bashar AL-Assad a reçu Humaidan et sa délégation qui l’accompagne.

Ce dernier développement intervient après plusieurs jours de pourparlers à Riad entre Hamdan et un haut responsable du renseignement syrien qui était le général Hussam Louka. On s’attend à ce que la réouverture des ambassades soit annoncée lors de la visite prochaine du ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Facial bin Farhan, À Damas.

Il a parlé positivement de la Syrie lors de la conférence de presse conjointe avec son homologue russe Sergueï Lavrov à Moscou au début du mois.

le terrain a également été préparé pour un rapprochement grave au transport aérien de fournitures de secours saoudienne vers la Syrie après le récent tremblement de terre la vue d’avion cargo saoudien chargé d’aide aux aéroports de Damas d’Alep et de l’attaquer était étonnante et prometteuse. Ces évolutions diplomatiques rapides sont toutes des conséquences du réalignement radical en cours dans la politique étrangère saoudienne direction saoudienne tourne le dos de plus en plus aux États-Unis et à l’Occident en général, persuadé que l’ère américaine touche à sa fin et laisse place à un nouvel ordre mondial multipolaire mené par le duo chinois et russe ce changement stratégique s’est reflété dans la visite du président ariad à la fin de l’année dernière l’accord saoudo iranien conclu avec la médiation chinoise à Pékin et l’accord au PEP plus l’Arabie Saoudite avec la présence Poutin au mépris des États-Unis le sommet arabe qui se tiendra le mois prochain à Riad pourrait marquer le retour de la Syrie dans la Ligue des États arabes et le lancement d’une ère de coopération et de solidarité arabes.

Cela accélèrerait le démantèlement des sanctions américaines qui affament le peuple syrien et permettrait au pays d’entamer sa reconstruction. Les récentes visites d’Assad à Mascate et à Abu Dhabi n’étaient que le début et il ne sera pas surprenant que sa prochaine destination soit Riad après 11 ans d’éloignement.

La fermeté de l’armée et le peuple syrien et l’approche sage et courageuse de ses dirigeants pour contrecarrer le complot américain israélien et turc visant à diviser le pays ainsi que son endurance stratégique et sa patience qui ont toutes joué un rôle majeur pour le briser le siège et apporter des changements.

Le régime Arabe Officiel revient en Syrie et la Syrie opprimée revient dans le giron arabe qui est bienvenue et repentant dans la large mesure à l’exception de deux gouvernements du golf le Qatar et le Koweït ainsi que le Royaume du Maroc, le bercail arabe, Ces derniers sont encore sous l’influence SIONISTE-USA pour combien de temps encore seul ALLAH le sait.

Au plus fort de la guerre alors que les forces d’opposition armées soutenues par les États-Unis et financer par les Arabes se trouvaient aux portes de Damas à quelques mètres du Palais républicain Assad a déclaré que l”e prix de la reddition est bien plus élevé que le prix de la fermeté”, le développement et les changements sur Terre aujourd’hui lui donne raison.