15 April 2024

Le roi instaure “Le Lancement par le Roi le Centre Royal d’Etudes et de Recherches de Défense”,afin que le Maroc se prépare aux guerres de quatrième génération

Édité par notre Bénévole Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net

Mercredi le 17 Mai 2023

Source : hespress

La création du Centre Royal d’Etudes et de Recherches de Défense, qui intervient au regard des enjeux géostratégiques de la région. Cette démarche s’accompagne du recours des armées des grands pays développés à des centres de recherche soucieux d’analyser les événements internationaux et régionaux, développer une approche stratégique à leur égard, et une planification future basée sur des statistiques et des indicateurs de terrain.Cellules de réflexion DormantLes Forces armées royales assistent à une modernisation continue de leurs capacités défensives et offensives, en important des armes avancées et technologiques, et en ouvrant les portes de l’industrie de la défense grâce à des partenariats stratégiques avec des pays partenaires, notamment l’Amérique et Israël, ce qui nécessite l’existence d’une base de recherche concernant l’utilisation de ces énormes capacités, comme l’explique Ihsan Hafezi, un expert militaire et de la sécurité, déclarant que “le développement de l’action dans notre pays nécessite un système de pensée qui l’oriente vers les objectifs dominants.

Hafizi a déclaré dans une déclaration à Hespress : « Il existe de nombreuses expériences comparatives qui ont montré que les centres de recherche sur la défense sont considérés comme des cellules de réflexion dormantes qui contribuent à la réflexion militaire stratégique et améliorent la sécurité et le processus de prise de décision militaire. Il a ajouté : « L’époque actuelle voit l’émergence d’outils d’intelligence sociale, qui s’appuient sur un système d’analyse des données et l’étude de l’information, tout en l’analysant et en la mettant à jour. Ainsi, le Royaume du Maroc peut miser sur ce centre afin de développer l’infrastructure intellectuelle de l’action militaire des Forces Armées Royales. “La structure militaire de l’armée marocaine est de grande qualité”, conclut l’orateur, soulignant que “le système défensif et offensif du Maroc est devenu fort, mais il a besoin de centres de réflexion à long et moyen terme, ce qui est répandu dans de nombreuses armées du le monde, tout comme le Maroc peut y entrer Ce périmètre passe par de multiples partenariats pour la réussite de ce projet stratégique. Guerres de quatrième génération Abdel Rahman Makkawi, expert stratégique et militaire, a déclaré : « L’armée marocaine est obligée de suivre le rythme des transformations en cours dans le domaine des systèmes d’information et technologiques, et des guerres de quatrième génération, à travers un système intellectuel tourné vers l’avenir ». Makkawi a ajouté, dans une interview à Hespress, que “les guerres auxquelles le monde assiste sont en constante évolution, et le Maroc s’est impliqué dans le contexte de ce développement à travers l’acquisition d’un groupe d’armes stratégiques, telles que des systèmes de missiles meurtriers et hautement efficaces “. drones. Avec l’annonce par le Roi du lancement d’un centre d’études et de recherches de défense, le Maroc a franchi une étape importante à la lumière de ce développement militaire soutenu.

Cette prévoyance militaire aidera l’armée marocaine à être vigilante face à l’ennemi et à tous les dangers », confirme le même expert stratégique et militaire, notant que « la mise en place de ce centre est devenue une nécessité incontournable, d’autant plus que la plupart des pays développés s’appuient sur les think tanks militaires dans leurs actions sur le terrain, voire dans la diplomatie. Le porte-parole susmentionné a souligné que “de nouvelles guerres ont commencé à apparaître aux frontières du Maroc, en particulier dans la région du Sahara, ce qui nécessite de les planifier afin de parvenir à une approche militaire qui empêche le succès de ces guerres”. L’auteur a poursuivi en disant: “Le Maroc a renforcé ses importations militaires d’armes avancées, qui nécessitent des capacités scientifiques importantes, et ce centre aura un rôle majeur dans le succès de l’utilisation de ces armes avancées.” Makkawi a conclu que “les armées se déplacent avec des banques d’objectifs spécifiques, et leur travail ne peut pas être interactif et aléatoire, d’autant plus que l’armée marocaine ne montre pas sa force et ne se déplace pas de manière irrégulière, mais recherche plutôt l’équilibre et parvient à une approche efficace pour faire face aux défis qui planent autour de lui. “