29 May 2024

Le président de l’ASBL AR-RAHMA, AL Hadjj Saïd Mdaouchi et son fils Abdelrahmaan avec leur l’équipe ont parachevé leur mission à HAOUZ, TAROUDEN, MARRAKECH.

Édité par notre Bénévole Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net

Le Samedi 14 Octobre 2023

À gauche AL Hadjj Saïd Mdaouchi et à droite son fils Abdelrahmaan.

Le tremblement de terre qui a touché Haouz et TAROUDEN et Marrakech, l”ASBL AR-RAHMA était déjà sur place bien avant le tremblement de terre. Hadjj Said Mdaouchi aidé par son fils Abdelrahmaan nous ont dit que L’association est occupée sur un autre projet important c’est la THARA KHITAAN des enfants dans le Nord du Maroc, pour l’instant, ils s’occupent de faire les analyses de sang à l’hôpital, pour les enfants pour pouvoir être circonciser. Cela demande toute une logistique pour apporter les cadeaux, les kamis et

l’organisation de fêtes, comme cela s’est produit l’année dernière.

Quand au zones sinistrées, Hadjj Saïd Mdaouchi et sont fils ont préférés dormir avec les personnes sinistrés dans les tentes de fortunes malgré qu’on leur a proposer de dormir dans une maison, il refusa et a dit je suis comme vous, il a fait plusieurs voyages en attendant que l’état s’occupe à retrouver les corps des victimes et à déblayer les ruines qui entrave la route et aussi s’occuper des blessés. Ensuite l’association peut reprendre ses activités dans les régions sinistrés. Certaines associations avec qui travaille également l’ASBL ARRAHMA ont proposer de reprendre les actions avec les habitants des zones sinistrées que l’année prochaine, ce que l’ASBL ARRAHMA a refusé et veut intervenir dès que les autorités le lui permettront. Ce qui veut dire que l’association ARRAHMA a vraiment besoin d’aide et surtout de l’aide financière car comme dit le proverbe arabe, “Une seule main ne applaudir”. L’équipe sous la supervision du Hadjj Saïd Mdaouchi et son fils Abdelrahmaan ont utilisé des matériaux disponible sur place pour construire une mosquée en bois et bâche de protection en plastique, ainsi pour les maisons partiellement détruites, ils utilisent la même technique.