5 December 2023

Le cri d’alerte de 3 Belgo-marocaines envers les services belges : “Des agents marocains actifs en Belgique font pression sur nous”

Edité par notre Bénévole Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net

Source: BELGA, DH, divers

Des Belgo-marocaines cherchent à alerter les services belges.

Elles sont belges d’origine marocaine. Nous les rencontrons à Bruxelles. L’une d’elles fait carrière dans le service public. Toutes souhaitent conserver l’anonymat. Elles ont créé des associations qu’elles animent dans les quartiers. De cette manière, elles représentent la communauté belgo-marocaine au sein de laquelle elles ont du poids.

Le mot “espions” revient dans la conversation. Elles sont inquiètes et c’est le motif de la rencontre : clarifier et alerter. Ces présidentes d’associations ne renient pas leurs racines et déclarent vouloir rester loyales envers le Maroc, mais elles refusent que certains cherchent à les accaparer et détourner vers d’autres objectifs et dans d’autres intérêts les asbl qu’elles animent. “Nous avons des origines marocaines mais nous ne sommes pas au service du Maroc. Nous sommes, en Belgique, au service de la communauté belgo-marocaine. Nous alertons sur le fait que des personnes et des agents poursuivent des objectifs qui représentent une menace pour la sécurité et la stabilité (de la communauté belgo-marocaine). “C’est leur message : “Quand vous êtes quelqu’un qui compte dans la communauté, vous devenez une cible. Des “agents” veulent vous forcer à marcher dans leur sens et leur idéologie et à réaliser des objectifs sont les leurs. Vous devez travailler pour eux : ou bien vous collaborez, ou bien on vous casse. On nous fait des pressions.”Elles représentent des associations multiculturelles de solidarité actives dans divers domaines de la vie sociale, éducative, religieuse. “Nous faisons face à des pressions, des intimidations, du chantage, même des menaces.”

“Mauvaises Marocaines”

Elles ont identifié trois femmes. L’une d’elles travaillait jusqu’assez récemment au consulat général du Maroc à Bruxelles dont elle aurait été écartée, ont-elles appris, à la suite de soupçons de “malversations”.”Une des pratiques consiste à menacer : Ou bien tu collabores dans le sens que nous voulons, ou bien on te casse en salissant ton image dans la communauté, dans les quartiers, les réseaux sociaux et les mouvements associatifs”.

La diffamation est une technique : discréditer en faisant courir le bruit qu’elles seraient de mauvaises Marocaines et déloyales envers le Maroc pour soutenir sur tel sujet des positions contraires aux intérêts marocains. “Nous sommes indépendantes. Depuis quelque temps, il n’est pas facile de leur résister. Ils mettent la pression et menacent pour nous forcer à marcher droit. Si nous regimbons, ils cherchent à nous discréditer et nous isoler dans notre communauté. Aujourd’hui, le fait d’être né en Belgique ou au Maroc est devenu sans importance. Nous ne renions ni nos parents ni nos origines ni le Maroc mais notre vie est en Belgique et au travers des associations que nous représentons, nous œuvrons pour la communauté belgo-marocaine. Nous ne sommes pas au service du Maroc, c’est très différent”.

Appel

Elles insistent encore et encore pour préserver leur anonymat. “Question de sécurité”, disent-elles. “Il y a des gens dangereux capables d’aller loin. Nous sommes surveillées et à travers nous, c’est la communauté qu’ils/elles veulent mettre sous contrôle et sous dépendance. Nous demandons aux services belges d’être vigilants, de faire ce qu’il faut afin que cela cesse”.

M. Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel bénévole, avait déjà édité un article sur ce délicat sujet et est arrivé à la conclusion que la DGED service de renseignement marocain a déjà fait main basse sur plusieurs niveaux de décisions que cela soit au niveau Communal, Regional, Fédéral OU meme Européen avec la corruption systémique à tous les étages de la société européenne.

Malgré les réseaux démentèlés tant aux Pays-Bas, en Belgique, en France, en‌ Italie, en Allemagne et en Espagne, la DGED est coriace et sait comment recruter avec chantage ou par la corruption, ils sont assez performants même si beaucoup de leurs agents se font repérer, juger, inculper, expulser, ils sont éconduits par la porte, ils reviennent en force par les fenêtres…

MÉFIEZ-VOUS Ô Belges!@!