16 April 2024

L’anéantissement par Israël de la population de Gaza… Le silence arabe et de la Communauté internationale soulève des questions

Édité par notre Bénévole Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net

Le Dimanche 15 Octobre 2023

L’anéantissement par Israël de la population de Gaza… Le silence arabe et international soulève des questions

À l’heure où le Moyen-Orient est témoin d’événements chargés de tensions et de conflits, l’anéantissement de la population de Gaza par Israël se poursuit dans un silence effrayant qui s’abat sur les Arabes et le monde. Cet article exprime la colère et le ressentiment face à ce génocide et aux questions auxquelles nous sommes confrontés : quel est le rôle des Arabes et du monde face à ces atrocités humaines ?

L’agression sioniste barbare contre Gaza

La situation humanitaire tragique dans la bande de Gaza… l’urgence d’une action urgente :

La population de Gaza vit sous le fardeau du siège et de l’oppression constante de la part d’Israël. Les enfants, les femmes et les personnes âgées souffrent de graves pénuries de nourriture, d’eau et de soins de santé, ce qui aggrave les conditions humanitaires dans la bande de Gaza. La répression israélienne ne se limite pas seulement au blocus économique et militaire, mais comprend également des attaques militaires répétées visant des civils sans défense et des infrastructures vitales.

La bande de Gaza connaît actuellement une situation humanitaire difficile et tragique qui nécessite une action urgente de la communauté internationale. Depuis de nombreuses années, les habitants de Gaza souffrent des effets du blocus israélien qui dure depuis des décennies, ce qui a aggravé les conditions économiques, sociales et sanitaires de la région.

Le secteur souffre de coupures constantes d’électricité et d’eau, car les résidents ne peuvent pas compter sur le fonctionnement des équipements nécessaires tels que les réfrigérateurs et les climatiseurs, les précipitations et le chauffage des maisons en hiver. L’eau propre et saine est également rare à Gaza, où les habitants souffrent de graves pénuries d’eau douce et ont du mal à satisfaire leurs besoins fondamentaux.

De graves pénuries alimentaires sont devenues monnaie courante dans la vie des habitants de Gaza. Les familles ne peuvent pas fournir de repas de base et les enfants souffrent de malnutrition constante. Tandis que nous trouvons des organisations humanitaires internationales telles que l’UNICEF et le Programme alimentaire mondial exprimant leur profonde préoccupation face au manque de sécurité alimentaire et de nutrition adéquate dans la bande de Gaza.

L’agression sioniste barbare contre Gaza

En outre, de nombreuses familles vivent dans une pauvreté extrême et ont du mal à subvenir à leurs besoins fondamentaux. Malgré les conditions difficiles auxquelles ils sont confrontés, les habitants de Gaza continuent de s’engager dans une résistance non armée en respectant leurs droits fondamentaux et en exigeant la fin du blocus et la reconstruction des infrastructures qui ont été gravement détruites à la suite des agressions israéliennes répétées.

À la lumière de cette situation humanitaire difficile, la question palestinienne, en particulier la situation à Gaza, requiert une attention internationale active. Les pays et les organisations internationales doivent unir leurs forces pour trouver des solutions rapides et durables, notamment la levée du blocus imposé à Gaza, la fourniture d’une aide humanitaire d’urgence et l’amélioration des conditions de vie de base de la population.

Au niveau diplomatique, les pays doivent s’efforcer d’instaurer une paix juste et durable dans la région, œuvrer pour mettre fin à l’occupation israélienne et offrir aux Palestiniens des conditions adéquates pour une vie digne.

Ne pas agir d’urgence et efficacement aggravera la situation humanitaire tragique à Gaza et imposera un fardeau supplémentaire à la population innocente. La communauté internationale doit assumer sa responsabilité humanitaire et prendre des mesures immédiates pour alléger les souffrances de la population de ce secteur.

L’agression sioniste barbare contre Gaza

Intervention non arabe à la lumière du soutien occidental à l’entité sioniste… l’échec des devoirs arabes :

À la lumière de ces crimes odieux commis contre le peuple palestinien, l’absence d’intervention efficace des pays arabes soulève de nombreuses questions sur leur position et leur rôle dans cette crise. Nous devons nous demander pourquoi les pays arabes n’agissent pas pour sauver le peuple palestinien de ce génocide ? Les Arabes manquent-ils de force politique et de volonté pour affronter Israël ? Ou s’agit-il d’un manque de vision stratégique et d’une coordination insuffisante entre ces pays ?

Au cours des dernières décennies, nous avons remarqué que les Arabes ne sont pas intervenus fortement dans la défense de la cause palestinienne, compte tenu du soutien clair de l’Occident à l’entité sioniste. Cette situation a suscité une large controverse et soulevé des questions sur l’engagement arabe à l’égard de son devoir envers la cause palestinienne et son peuple.

Depuis la déclaration de création de l’État d’Israël en 1948, les pays arabes n’ont pas démontré, même à l’heure actuelle, leur capacité à imposer une solution politique au conflit palestino-israélien. Au contraire, les puissances occidentales, en particulier les États-Unis, semblent dans de nombreux cas se ranger du côté d’Israël, cherchant à réaliser leurs intérêts stratégiques dans la région.

Nous pouvons souligner des points précis qui illustrent cette réalité. Par exemple, le veto américain au Conseil de sécurité de l’ONU a été utilisé à plusieurs reprises pour protéger Israël et empêcher la publication de résolutions qui puniraient Israël pour ses violations des lois internationales et des droits de l’homme. En fait, le veto américain peut être considéré comme une discrimination manifeste à l’encontre du monde arabe et des Palestiniens.

L’agression sioniste barbare contre Gaza

En outre, les pays arabes n’ont pas démontré leur unité et leur capacité à faire preuve de solidarité et à utiliser leur influence politique et économique pour obtenir justice pour le peuple palestinien. Les conflits internes et les divisions politiques dans le monde arabe semblent constituer un obstacle majeur à tout effort sérieux visant à unifier et à relever le défi sioniste.

Compte tenu de cette situation, nous pouvons dire que l’absence d’intervention arabe dans la question palestinienne reflète non seulement un échec à parvenir à la justice et à la liberté pour le peuple palestinien, mais également un échec à représenter les intérêts arabes et à protéger les terres arabes du colonialisme et de l’occupation.

Au niveau arabe, les dirigeants arabes doivent faire des déclarations claires et prendre des mesures efficaces pour faire face aux actions illégales d’Israël et s’efforcer de parvenir à une solution politique juste et globale au conflit. Les pays arabes doivent également s’unir et faire pression sur la communauté internationale pour qu’elle mette fin aux préjugés occidentaux en faveur d’Israël et œuvrer à l’établissement d’une paix juste et durable dans la région.

Instaurer la paix et instaurer la justice au Moyen-Orient nécessite une forte solidarité et coopération de la part des pays arabes, ainsi que la capacité de faire face aux attitudes injustes et partiales de l’Occident. Parce que ne pas prêter attention à la question palestinienne et ne pas affronter l’alliance occidentale avec Israël ne fera que conduire à la poursuite du colonialisme et à la violation des droits de l’homme dans la région.

Les effets de l’agression sioniste barbare sur Gaza n’excluent même pas l’ambulance

Le silence de la communauté internationale face aux crimes de guerre commis par Israël… manque de justice et de responsabilité :

D’un autre côté, nous constatons également un silence embarrassant qui prévaut au sein de la communauté internationale concernant l’extermination en cours de la population de Gaza. Malgré le passage des années et les violations répétées par Israël des résolutions des Nations Unies, la politique de deux poids, deux mesures reste évidente dans la manière dont la communauté internationale traite cette question. Comment le monde peut-il ignorer ces crimes contre l’humanité qui ne peuvent être éludés ?

À ce jour, Israël continue de mettre en œuvre ses politiques sinistres et systématiques visant à violer les droits de l’homme et à commettre des crimes de guerre contre les Palestiniens dans les territoires occupés. Cependant, la communauté internationale, ainsi que les Arabes mozarabes, continuent de garder le silence et d’ignorer ces crimes, ce qui témoigne d’un manque de justice et de responsabilité internationale.

Pendant des décennies, les politiques d’occupation israéliennes ont délibérément progressé vers une politique de colonisation et d’expansion aléatoire dans les territoires palestiniens occupés. Les maisons et les biens palestiniens ont été détruits et les habitants ont été déplacés, sans compter l’exploitation des ressources naturelles et économiques au profit de la colonisation israélienne. Tout cela constitue des crimes de guerre et des violations flagrantes du droit international et des droits de l’homme.

L’incapacité de réagir à ces crimes reflète un autre échec de la communauté internationale à obtenir justice et à révéler la vérité. Malgré les preuves claires enregistrées dans les rapports internationaux et les témoignages des institutions des droits de l’homme, juridiques et médiatiques, il n’y a que des déclarations inutiles et une incapacité persistante à prendre des mesures concrètes.

L’agression sioniste barbare contre Gaza

De nombreux exemples mettent en évidence le silence de la communauté internationale, comme les nombreuses opérations militaires israéliennes qui ont ciblé sans pitié les civils palestiniens. Les massacres de Gaza de 2008 et 2014 ne peuvent être oubliés, car ils ont tué des milliers de Palestiniens, dont des enfants, des femmes et des personnes âgées. Bien que ces crimes aient été commis publiquement et méticuleusement documentés, ils ont été ignorés par la communauté internationale et elle vit dans le silence.

Parce que le silence de la communauté internationale n’est pas seulement le reflet d’un manque de respect des droits de l’homme et de l’occupation continue d’Israël, mais repose également sur des facteurs politiques et économiques. La forte alliance entre l’entité sioniste et certains pays occidentaux, en particulier les États-Unis, se poursuit, ce qui constitue un précédent évident pour ce silence. Les intérêts de ces pays dans la région et leur soutien à Israël se font au détriment du peuple palestinien et de ses droits.

L’histoire a seulement conclu que le silence et la complicité internationale encouragent Israël à poursuivre ses violations et ses crimes de guerre. Parce que le silence de la communauté internationale donne un mauvais signal à Israël, selon lequel il est au-dessus des lois et dépend de la violation continue des droits de l’homme et de l’occupation des terres.

Si l’engagement de la communauté internationale en faveur des droits de l’homme et des valeurs de justice est réel, alors les gouvernements et les organisations internationales doivent prendre des mesures immédiates pour mettre fin aux crimes commis par Israël et garantir que justice soit rendue aux victimes. Il doit exister des mécanismes juridiques et efficaces pour tenir responsables les responsables de crimes de guerre, garantir l’indemnisation des victimes, reconstruire les infrastructures et développer les services de base.

Le silence de la communauté internationale ne doit pas perdurer. Les pays et la communauté internationale doivent plutôt agir de toutes leurs forces et unir leurs efforts pour mettre fin à ces crimes continus contre les Palestiniens et s’efforcer d’instaurer la justice et la paix dans la région. Si des mesures immédiates ne sont pas prises, nous manquons à notre devoir moral et juridique et permettons à l’injustice et à l’oppression de gagner.

Malgré la barbarie, les générations futures sourient

La nécessité d’un travail sérieux et de la solidarité internationale pour mettre fin au siège barbare israélien de Gaza :

L’anéantissement continu par Israël de la population de Gaza au milieu du silence des Arabes et du monde est une trahison des valeurs humanitaires et des droits de l’homme. Les pays arabes doivent donc agir rapidement pour mettre fin à ces crimes et faire face à l’oppression israélienne. La communauté internationale doit assumer sa responsabilité de maintenir la paix et la stabilité dans la région et prendre des mesures fermes pour empêcher Israël de commettre un nouveau génocide.

Depuis plusieurs années, le peuple palestinien vit sous un siège barbare que lui impose l’entité israélienne. Ce siège injuste ne se limite pas seulement à la bande de Gaza, mais s’étend également à la Cisjordanie. Ce blocus a eu un impact dévastateur sur la vie quotidienne des Palestiniens, rendant essentiel l’appel à la solidarité internationale et à un travail acharné.

Le blocus israélien de la bande de Gaza et de la Cisjordanie ne constitue pas seulement un défi humanitaire, il constitue également une violation flagrante du droit international. Ce blocus comprend l’interdiction de la liberté de mouvement et de l’accès aux ressources de base, notamment aux soins de santé et à l’éducation. Alors qu’Israël empêche systématiquement la circulation des biens et des personnes, rendant la vie difficile à des millions de Palestiniens.

Par conséquent, les défis auxquels est confronté le peuple palestinien nécessitent une réponse internationale forte et une solidarité internationale. Sur le plan humanitaire, les enfants et les familles palestiniennes souffrent des effets de ce dur siège. Il est difficile de croire que les enfants palestiniens aient peur et aient besoin de rester dans un abri sûr au lieu de vivre une enfance heureuse.

L’agression sioniste barbare contre Gaza

La communauté internationale doit également œuvrer sérieusement pour aider à lever cet horrible siège. Les pays et les institutions internationales devraient travailler ensemble pour ouvrir des couloirs humanitaires et fournir une aide humanitaire aux Palestiniens. Les communautés internationales doivent faire face à la pression imposée par l’entité israélienne et œuvrer pour instaurer la justice et la paix dans la région.

La solidarité internationale est importante car elle montre au peuple palestinien que le monde se soucie de ses souffrances et s’efforce de trouver une solution durable au conflit. Cette solidarité renforce l’espoir et reflète les valeurs humaines universelles que doivent avoir les communautés internationales.

En conclusion, nous devons nous rappeler que la seule solution au siège israélien et au conflit palestinien est d’évoluer vers une solution permanente et juste qui garantisse la sécurité et la dignité de tous dans le cadre d’un État indépendant avec Jérusalem pour capitale. Le monde doit s’unir pour mettre fin à ce siège barbare et instaurer la justice et la paix au Moyen-Orient.

Nous devons sensibiliser l’opinion et prendre des mesures collectives pour soutenir le peuple palestinien et lui garantir justice et liberté. Nous ne pouvons pas permettre que l’anéantissement de la population de Gaza par Israël se poursuive à la lumière du silence honteux des Arabes et du monde.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui est Président du Comité Al-Qods, cela aurait été l’occasion pertinente de dénoncer les crimes de guerre et contre l’humanité de l’entité sioniste contre des femmes et des enfants Palestiniens innocents de Gaza, malheureusement, sa Majesté s’est concentrée sur deux points essentiels, pendant son dernier discours au Parlement, la problématique de l’eau et la politique de l’investissement des projets et des initiatives quint aux investisseurs leurs investissements, lors de sa conférence pour l’ouverture du Parlement marocain.