22 July 2024

Édité par notre Bénévole Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net

Source : alakhbaralmaghribiya.ma

Cet imam algérien a un Centre Coranique clandestin pour les jeunes enfants, et il fait même des lavage de cerveaux pour les jeunes de Bruxelles contre le gouvernement marocain et contre les belgo-marocains de Bruxelles, dans cette période de tension très haute, ces dernières semaines il y a presque chaque jour des fusillades dans les mêmes quartiers où ce trouve beaucoup d’étrangers à Bruxelles, et la même chose ce passe à ANVERS et aussi dans les quartiers à majorité étrangère. Ils Pour faire la guerre de gangs, cet imam est financié par les fidèles dans la mosquée AL HIKMA son rôle et de distabliser le gouvernement marocain et les services diplomatiques marocains à Bruxelles où il a déjà commencé à recruter des personnes qui sont très fragiles et ils sont faciles à manipuler pour son intérêt et pour déstabiliser la communauté marocaine à Bruxelles et à Anvers.

Cet imam algérien résidant en Belgique est connu pour son hostilité à l’égard du Maroc et envers les Maroc Aiouains de la région du Rif. Depuis le cœur de la mosquée “Al-Hikma” située à Bruxelles, il ne cesse de parler de la politique marocaine et de s’en prendre aux fonctionnaires Marocains avec diverses insultes, et nous ne savons pas sur quel programme il travaille, au profit de qui et quel est le but de cette incitation entre laquelle il passe. Les fidèles des mosquées, dont la plupart sont des Marocains et des jeunes. Pour référence, cet imam n’avait aucune responsabilité dans cette mosquée, et son arrivée de Grande-Bretagne ces dernières années était discutable, car la rumeur dit qu’il a quitté le Royaume-Uni après que des rumeurs aient couru selon lesquelles il était un fanatique religieux, et il n’a pas avoir une résidence légale jusqu’aux frontières de 2013. Sa situation a changé, et il est devenu commandant et interdit d’accès à la mosquée “Al-Masbih” et président. Avec ses conditions et ses affaires, cela signifie-t-il que l’homme sert un agenda algérien sous l’apparence d’un religieux, ou travaille-t-il pour un autre pays qui bénéficie de ses services et de sa couverture religieuse ? Je ne sais pas si les clients de la mosquée « Al-Masbah » dans la région de Fawri s’en rendent compte, ou est-il aux commandes ? de l’arène administrative de cette mosquée. Ce sont des questions ouvertes qui doivent être discutées depuis Bruxelles et depuis l’administration en charge des affaires religieuses du pays d’accueil, et nous revenons à cet imam et à cette mosquée, qui a de nombreux enjeux autour d’elle, notamment les sources de fonds qui lui parviennent d’ici et de là !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *