25 June 2024

Édité par notre Bénévole Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net

Source : Maroc diplomatic. net

Marrakech sera le théâtre de la sixième session du Forum de coopération arabo-russe au niveau ministériel, qui se tiendra les 19 et 20 décembre. Cette plateforme, inaugurée en 2013, vise à renforcer la coopération entre les pays arabes et la Russie, conformément au mémorandum de coopération signé en 2009 entre la Russie et la Ligue arabe.

Cet événement majeur offre une opportunité cruciale de discuter de diverses questions d’intérêt commun, notamment sur les plans géopolitique, économique et culturel. Si cette édition de décembre se concrétise, elle pourrait renforcer les liens entre la Russie et le monde arabe, favorisant ainsi la coopération dans différents domaines. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a officialisé la décision avec un sourire, témoignant de la volonté commune d’organiser le forum au Maroc. L’annonce de Moscou a été perçue comme une réprimande significative envers la junte militaire algérienne, soulignant que le monde évolue constamment et que ceux qui n’évoluent pas seront laissés pour compte. Cette critique acerbe envers la situation politique en Algérie témoigne l’isolement de junte sur la scène internationale. Les préparatifs du forum, marqués par une participation active de l’Arabie saoudite, témoignent de l’importance accordée à cet événement diplomatique. Cependant, des incertitudes persistent quant à la participation de l’Algérie, laissant planer la possibilité d’un boycott en signe de désaccord politique. Malgré ces préparatifs prometteurs, des incertitudes persistent quant à la participation de l’Algérie au forum. Il est suggéré qu’une position de boycott est envisageable en signe de désaccord politique, à la fois avec la Russie en raison du refus d’adhérer aux BRICS, et avec le Maroc en raison du conflit au Sahara marocain ainsi que de la reconnaissance du leadership du Royaume à l’échelle régionale et continentale. Toutefois, si tel est le cas, le régime autocratique d’Alger, serait alors perçu avec mépris par Moscou, mais aussi de ses amis du golf.En tant que pays hôte, le Maroc continue de jouer un rôle central dans la facilitation des discussions et la promotion de la coopération régionale. Le sixième Forum Arabo-Russe constitue une opportunité unique de consolider les relations et de jeter les bases d’une coopération future entre les nations arabes et la Russie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *