25 June 2024

Édité par notre Bénévole Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net ALY BAKKALI TAHIRI et le co-directeur.

Selon nos confrères du Nieuwsblad, un lieutenant de l’armée israélienne qui possède la nationalité néerlandaise a été visé par une plainte. Cette dernière émane de l’avocat néerlandais Harron Raza, représenté par le Mouvement du 30 Mars. L’activiste belgo-libanais contesté Dyab Abou Jahjah a annoncé l’information sur son compte X (ancien Twitter).”Avec notre plainte, nous voulons que le système judiciaire des Pays-Bas enquête pour savoir si ce Néerlandais – par ses activités pour l’armée israélienne – n’a pas violé le droit néerlandais et international, par exemple en coopérant à des attaques délibérées contre des zones civiles palestiniennes” a déclaré Abou Jahjah.

international”, affirme Dyab Abou Jahjah.D’après lui, cette situation est similaire à celle des Belges partis combattre en Syrie : “Lorsque des jeunes Belges se sont rendus en Syrie il y a quelques années, la justice s’est immédiatement mise en branle pour les prévenir et les punir. Nous constatons qu’aujourd’hui, rien ni personne ne bouge lorsque des personnes de nationalité belge s’engagent dans l’armée israélienne”. Comparaison contestée dans les milieux belgo-israéliens : “À l’époque, il s’agissait de Belges qui partaient combattre aux côtés d’un groupe terroriste. L’armée israélienne, en revanche, est une armée professionnelle avec laquelle plusieurs pays européens et les États-Unis entretiennent des partenariats”, rapporte le Nieuwsblad.Dyab Abou Jahjah estime que le processus juridique sera fastidieux. Selon lui, le tribunal néerlandais et la justice belge déclareront les plaintes du Mouvement comme infondées ou estimeront ne pas être compétents dans cette matière. Partir combattre pour l’armée israélienne n’est pas punissable, que ce soit aux Pays-Bas ou en Belgique.

Souvenez-vous lorsque certains responsables politique en Belgique comme ailleurs et. Europe, encourageaient les jeunes d’origine musulmane à partir rejoindre la “Rébellion armée en Syrie, alors que réalité ce n’étaient que groupes terroristes comme Al-qaida, ANNOSRA, DAESH & CIE, combattre le gouvernement légitime de Syrie, mais lorsqu’ils sont revenus dans leur pays respectif, ils ont été jetés en prison pour avoir appartenu à un groupe terroriste.

La justice belge et européens, va-t-elle considérer les soldats belgo-israéliens de la même manière puisque la Tsahal commet des crimes de guerre et contre l’humanité et même un génocide en Palestine Occupée et surtout dans la bande de Gaza

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *