30 May 2024

Édité par notre Bénévole Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net et le rédacteur en chef ALY BAKKALI TAHIRI

Lancement précédent de missiles de défense aérienne depuis le système israélien Iron Dome (archives – dpa)

Skip to content15 April 2024 11:40:41 AMDIPLOMATICNEWS.NETPrimary MenuLight/Dark ButtonSUBSCRIBEHome2024April15Comment Israël peut-il répondre à l’attaque iranienne ?Non classéComment Israël peut-il répondre à l’attaque iranienne ? LHOUCINE BENLAIL 15 APRIL 2024 4 MIN READÉdité par notre Bénévole Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net et le rédacteur en chef ALY BAKKALI TAHIRI

Lancement précédent de missiles de défense aérienne depuis le système israélien Iron Dome (archives – dpa)

L’Iran a lancé des drones explosifs et des missiles sur l’entité sioniste génocidaire tard hier soir (samedi), lors de sa première attaque directe contre l’entité sioniste terroriste .

La riposte est intervenue en réponse à une frappe de la Tsahal génocidaire confimée qui a visé le consulat iranien dans la capitale syrienne, le 1er avril, et qui aurait entraîné le Martyre de sept membres des Gardiens de la révolution. Aujourd’hui (dimanche), l’Iran a averti l’entité sioniste génocidaire qu’il s’exposerait à des attaques plus graves s’il répondait à l’attaque qu’il a lancée dans la nuit, ajoutant que les bases américaines seraient également ciblées si Washington soutenait toute action de la Tsahal sioniste terroriste contre l’Iran.

Comment Israël peut-il répondre à la riposte iranienne ?

Un article publié par le journal britannique « The Telegraph » affirme que les prochaines actions du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dépendront avant tout de l’ampleur des dégâts causés par l’attaque de samedi soir et de l’importance des sites visés par l’Iran. Dimanche, l’armée israélienne a annoncé dans un communiqué avoir « déjoué » l’attaque, confirmant que « 99 % » des drones et des missiles lancés avaient été interceptés, avec l’aide des alliés menés par les États-Unis, le Royaume Uni, la France et la Jordanie, et notant que de « légers » dégâts ont eu lieu à la base militaire de Novatim, sans pour autant entraver son fonctionnement, soit disant… Qu’ils nous montre les photos s’ils sont véridiques !

Le rapport du Telegraph a noté que le fait de frapper un nombre précis de cibles militaires aurait pu permettre à l’Iran de sentir qu’il avait « atteint son objectif d’intimider l’entité génocidaire sioniste , sans plonger la région entière dans la guerre ».Un tel résultat pourrait faire partie des scénarios auxquels le Premier ministre sioniste génocidaire Benjamin Netanyahu ne s’attendait pas du tout, ni lui, ni ses conseillers, suite au lancement de l’attaque contre le consulat de Damas, avant de l’approuver, et il ne pourrait donc penser à aucune réponse à cela.

La mission iranienne auprès des Nations Unies a déclaré dans un communiqué qu’après la frappe contre l’entité sioniste terroriste , « l’affaire peut être considérée comme réglée ».

Forte réponse ?

D’un autre côté, on s’attend à ce que l’entité sioniste réponde à l’attaque iranienne.La chaîne de télévision israélienne Channel 12 a cité un haut responsable israélien anonyme disant qu’Israël avait l’intention de lancer une « réponse forte » aux « attaques iraniennes sans précédent ».Le rapport du Telegraph s’attend à ce que Netanyahu lance une réponse similaire, dans laquelle l’entité terroriste sioniste mènerait des frappes aériennes sur des cibles en Iran, similaires à celles qui ont été ciblées lors de la récente attaque, telles que des bases militaires ou des bâtiments gouvernementaux.Une autre option claire pour les représailles sionistes génocidaire consiste à essayer de lancer des frappes aériennes sur les quartiers généraux ou les bases des Gardiens de la révolution iraniens.Certains analystes estiment que cette série d’attaques mutuelles pourrait durer quelques jours ou semaines. À un moment donné, les deux camps peuvent cesser leurs attaques, chacun ayant le sentiment d’avoir pris la position appropriée.Mais si la situation dégénère, il existe toujours la possibilité d’une guerre à grande échelle entre l’Iran et l’entité sioniste , selon les analystes.L’entité sioniste terroriste pourrait essayer exploiter la récente attaque pour détruire le programme d’armement nucléaire iranien, qu’il s’efforce de démanteler depuis des années, par le biais de frappes secrètes.L’Iran veut-il vraiment entrer en guerre contre Israël ?Il y a plusieurs raisons d’en douter.Les experts affirment que l’Iran est militairement préparé à la guerre, malgré qu’il est toujours soumis à des sanctions sionistes occidentales paralysante en apparence. Il existe également une pseudo opposition interne insignicative au régime iranien, comme l’a démontré le mouvement de protestation de 2022.

Mais cette attaque a été lancée directement depuis le territoire iranien, ce qui ne correspond pas au comportement antérieur de Téhéran. Il a lancé des attaques secrètes contre l’entité sioniste terroriste ou s’est appuyé sur des agents régionaux pour exécuter ses ordres. Cela signifie que l’entité sioniste terroriste et l’Occident sioniste se trouvent désormais en territoire inexploré et dangereux, selon les analystes. Pour vous en convaincre nous vous mettons l’analyse la plus objective et la plus réaliste d’un expert militaire américain.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *