30 May 2024

Édité par notre Bénévole Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net


L’ambassade de Thaïlande au Maroc a confirmé hier vendredi que les informations circulant sur l’enlèvement et la torture de citoyens marocains dans les pays d’Asie du Sud-Est, dont la Thaïlande, ne sont « ni exactes ni vérifiées »

L’ambassade a expliqué, dans un communiqué dont une copie est disponible dans “Our Community News”, que “l’incident des réseaux criminels internationaux attirant certains ressortissants africains vers certaines régions de l’Asie du Sud-Est est un phénomène relativement récent qui inquiète les citoyens de nombreux pays”. du monde, et les gouvernements d’Asie du Sud-Est et d’Afrique travaillent ensemble pour y remédier.L’ambassade a confirmé que “des citoyens de divers pays africains, et pas seulement du Maroc, sont victimes de telles bandes internationales de trafic d’êtres humains et de cybercriminalité”, estimant qu'”il est difficile de vérifier le nombre exact de ces victimes potentielles, leurs nationalités et leurs coordonnées”. où il se trouve », tandis que « les enquêtes sont toujours en cours ». « Menées par les forces de l’ordre nationales et internationales, elles sont en cours »

La même source a indiqué que le gouvernement thaïlandais a donné des instructions « à ses ambassades en Afrique, exigeant l’application de mesures de précaution supplémentaires dans l’octroi des visas afin de réduire le risque que les citoyens africains soient victimes de ces activités criminelles ou utilisent la Thaïlande comme voie de transit ». étant donné qu’il s’agit d’une plaque tournante de l’aviation en Asie du Sud-Est.

Il convient de noter, ajoute le rapport, que « de nombreuses personnes demandent généralement des visas volontairement, motivées par un gain financier grâce aux informations trompeuses qu’elles reçoivent de ces réseaux de trafiquants internationaux, et qu’elles fournissent ensuite parfois de fausses informations aux ambassades en invoquant le tourisme ou ». d’autres fins légitimes comme raisons de leur voyage. Certains d’entre eux pourraient avoir reçu l’aide de ces réseaux criminels pour fournir de fausses informations ou de faux documents aux ambassades.

L’ambassade de Thaïlande à Rabat a réaffirmé que « le gouvernement thaïlandais est prêt à coopérer avec les gouvernements de tous les pays dont les citoyens ont été attirés ou détenus par ces réseaux ».

Nous nous posons la question légitime : Qu’elle est la version de l’ambassade du royaume du Maroc en Thaïlande ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *