16 April 2024

Édité par notre Bénévole Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net

Source: https://thecradle.co/articles/imf-vows-to-support-egypt-as-nation-braces-for-mass-displacement-of-gazans

ÉGYPTE : DU GAZ ET DES DOLLARS POUR AIDER À L’ÉPURATION ETHNIQUE DE GAZA.

Le FMI promet de soutenir financièrement l’Égypte, en échange ce pays, lumière de l’arabité, va donc collaborer avec les États-Unis et l’entité génocidaire pour participer à l’épuration ethnique de la bande de Gaza.

Le Caire serait en coordination avec les États-Unis et Israël sur une « zone tampon » dans son désert du Sinaï oriental qui pourrait accueillir plus d’un million de Palestiniens après l’invasion terrestre de Rafah par “Israël”.

Le Fonds monétaire international (FMI) affirme qu’il y a « d’excellents progrès » dans les pourparlers avec l’Égypte au sujet d’un programme de prêts qui cherche à « soutenir » le pays à surmonter ses problèmes financiers et à gérer un déluge potentiel de réfugiés palestiniens qu’Israël cherche à nettoyer ethniquement de Gaza.

Les décaissements du prêt ont été mis en attente l’année dernière après que l’Égypte n’a pas donné suite à une promesse de laisser la livre égyptienne « répondre aux forces du marché » et l’a plutôt fixée par rapport au dollar américain en mars.Cependant, la négociation du Caire avec le FMI a pris un tournant après le début de la campagne de génocide d’Israël dans la bande de Gaza.La directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, a déclaré en novembre que l’agence « envisageait sérieusement » une éventuelle augmentation du programme de prêts de l’Égypte en raison des « difficultés économiques posées par la guerre Israël-Gaza ».« Le prêt pourrait atteindre jusqu’à 10 milliards de dollars pour aider l’économie égyptienne à survivre au milieu de facteurs locaux et externes, y compris l’assaut israélien sur la bande de Gaza voisine et les tensions dans la mer Rouge qui influencent négativement les revenus générés par le canal de Suez », a déclaré une source officielle égyptienne à The New Arab plus tôt ce mois-ci.En outre, cette semaine, la société multinationale d’énergie américaine Chevron a annoncé son intention d’augmenter la production dans le champ de Tamar en Israël dans le cadre d’une mesure qui augmentera les exportations de gaz vers l’Égypte de 4 milliards de mètres cubes supplémentaires dans les années à venir.Cela a coïncidé avec le début des travaux de construction d’une « zone de sécurité isolée » dans l’est du désert du Sinaï, à la frontière avec la bande de Gaza, qui, selon beaucoup, servira de zone tampon pour les Palestiniens déplacés.« Les travaux de construction observés dans le Sinaï le long de la frontière avec Gaza – l’établissement d’un périmètre de sécurité renforcé autour d’une zone de terre ouverte spécifique – sont de sérieux signes que l’Égypte pourrait se préparer à accepter et à permettre le déplacement des Gazaois vers le Sinaï, en coordination avec Israël et les États-Unis », a déclaré Muhannad Sabry, chercheur sur les affaires et la sécurité du Sinaï en Égypte, à la Fondation Sinaï la semaine dernière.Le Caire a récemment renforcé sa présence militaire à la frontière de Gaza, invoquant les craintes d’un débordement de la campagne de nettoyage ethnique d’Israël sur son territoire une fois que l’invasion terrestre de Rafah commencera. Les responsables israéliens ont clairement indiqué à plusieurs reprises leur désir non seulement de « vaincre le Hamas », mais aussi de forcer les 2,3 millions de citoyens de Gaza à fuir vers l’Égypte ou d’autres pays en tant que réfugiés.

Alors que les grands responsables de Hammas ils sont tous entre la Turquie et le Qatar, dans des palais de luxe et ils ont une vie des riches mais c’est les bébés Palestiniens et les femmes Palestiniennes et les vieux et vieilles palestiniens qu’ils sont entrain de payer le prix du luxe de dirigeants du Hamas !

De puis le début de la guerre (massacre) interdit les aides humanitaires de rentrer en PALISTINE, il est même interdit que les médicaments pour les civils et les personnes gravement malade entre à Gaza et le président Sissi est complice et premier responsable de la fermeture de la frontière de Rafah. Bien sûr tous les chefs d’états arabo-musulmans et les rois arabo-musulmans sont complices dans ce génocide contre les Palestiniens.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *