16 April 2024

Édité par notre Bénévole Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net

Principal Politique
Pourquoi les Émirats arabes unis s’alignent-ils aux côtés d’Israël face à la résistance palestinienne ?
Mohamed Sayed Ahmed Par Mohamed Sayed Ahmed 6 novembre 2023
UN UN
Ben Zayed et Netanyahou
Ben Zayed et Netanyahou

La guerre israélienne dans la bande de Gaza a révélé la nature des positions émiraties à l’égard des Palestiniens, et même des questions arabes, car les Émirats se rangent pratiquement du côté opposé, ce qui se traduit par l’adoption totale du point de vue purement occidental. , non seulement en condamnant la résistance palestinienne et en lui reprochant les conséquences de la guerre, mais aussi en condamnant la mobilisation contre elle.

Sur le plan diplomatique, au cours d’un mois entier d’agression brutale contre Gaza, les Émirats arabes unis ont tenu à atténuer leurs critiques à l’égard d’Israël, et cela est lié à une vision émiratie ; Pour une coopération économique et militaire avec Israël, démontrée par les accords d’Abraham.

Le président de la commission de la défense et des affaires étrangères du Conseil national fédéral des Émirats arabes unis , le Dr Ali Rashid Al Nuaimi, a clairement exprimé cette vision émiratie, lorsqu’il a récemment participé à une conférence de presse de l’Association juive européenne et de la commission des affaires publiques américano-israéliennes ( AIPAC).

Al-Nuaimi a déclaré : Israël existe pour rester, et les racines des juifs et des chrétiens ne sont pas à New York ou à Paris, mais plutôt ici, dans notre région, c’est-à-dire ici la région arabe.

Pour confirmer ce qu’il voulait dire, il a ajouté : Ils font partie de notre histoire, et ils doivent faire partie de notre avenir, a-t-il déclaré dans un texte.

Al-Naimi rassure Israël sur ses relations avec les États du Golfe, déclarant : Les Accords d’Abraham ne sont pas en danger, au milieu de la guerre entre Israël et le Hamas.

Les Émirats arabes unis condamnent les Européens solidaires du peuple palestinien
Dans son discours, Al-Nuaimi a fermement défendu les Accords d’Abraham, en disant : “C’est la troisième guerre à Gaza. Chaque fois que quelque chose arrive à Gaza, les gens viennent nous voir et nous demandent : Que pensez-vous des Accords d’Abraham ?” Allez-vous changer ?

Al-Naimi répond à la question qu’il a posée : Pour clarifier l’approche des Émirats arabes unis, “les accords sont notre avenir, et ils ne constituent pas un accord entre deux gouvernements, mais une plate-forme qui, selon nous, devrait changer la région, où chacun jouit de la sécurité, de la stabilité et de la prospérité”.

Il poursuit son discours sur la coopération avec Israël contre les ennemis communs, en disant : « Il est très important de comprendre qu’il y a des ennemis dans ce que nous faisons. Ces organisations terroristes ne respectent pas la vie humaine. Ne les laissez pas atteindre leurs objectifs.

Il ajoute : Personne doté de sentiments humains et de bon sens n’acceptera l’attaque terroriste barbare commise par le Hamas le 7 octobre : Personne, a-t-il déclaré dans un texte.

Al-Naimi a souligné que les « ennemis » – qu’il n’a pas nommés – ont profité de la guerre et qu’il existe une différence entre le Hamas et le peuple palestinien, et que nous avons besoin de ceux qui croient en la paix en Europe, aux États-Unis, et partout; Pour contrer les discours de haine que nous voyons lors des manifestations à Paris et à Londres », a-t-il déclaré dans un texte.

Choc aux EAU : des messages de réconfort disparus
Un mois avant les attentats du 7 octobre, les Émirats arabes unis se vantaient d’avoir neutralisé la résistance palestinienne. Le conseiller présidentiel Anwar Gargash a déclaré lors d’un sommet diplomatique tenu à New York que les Palestiniens n’avaient rien fait avec des années de soutien émirati. un accord à part entière avec Israël.

Le message de Gargash semblait clair à l’occasion des neuf années qui se sont écoulées depuis le début de la guerre entre les Palestiniens et Israël.

Gargash semble plus désireux qu’Israël de mettre en œuvre le plan pour le Moyen-Orient, comme en témoignent les propos suivants : Les plans visant à former un Moyen-Orient nouveau et prospère ne resteront pas hésitants. À cause du conflit israélo-palestinien qui semble sans fin.

Cette voie est devenue claire depuis les accords de normalisation que les Émirats arabes unis ont signés avec Israël en septembre 2020, lorsqu’ils ne mentionnaient les Palestiniens qu’en passant, et après quoi le train de la normalisation a continué ; Cela a abouti à un nouvel accord de normalisation entre Israël et le Maroc, et les dirigeants palestiniens ont considéré ces accords comme une « trahison étonnante ».

En septembre 2020, Gargash a parié sur le temps, affirmant qu’après une période de colère palestinienne, les Palestiniens finiraient par voir les avantages des accords d’Abraham.

Les administrations de l’ancien président américain Donald Trump et de l’actuel Joe Biden se sont alignées sur cette vision et ont considéré que l’absence de « tumulte populaire » dans le monde arabe, après les accords de normalisation, était un signe que leur logique était saine.

Pourquoi les Émirats arabes unis mobilisent-ils un soutien international contre la résistance palestinienne ?
Avec le déclenchement de la guerre, les Émirats arabes unis se mobilisent contre la résistance palestinienne au niveau international, la dernière en date étant la conversation du Premier ministre indien Modi avec le cheikh Mohammed ben Zayed, président des Émirats arabes unis, le même jour où le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah a prononcé son discours annonçant que le parti participe à la guerre depuis le 8 octobre.

Après cet appel, l’Inde s’est abstenue lors du vote sur une résolution jordanienne à l’Assemblée générale des Nations Unies demandant un cessez-le-feu. Cette situation n’était pas une coïncidence.

Le Premier ministre indien Narendra Modi a déclaré que l’Inde et les Émirats arabes unis partageaient de « profondes préoccupations ». Concernant le terrorisme . Ainsi, il clarifie le contenu des communications et de la coordination qui ont eu lieu pour une position commune contre les Palestiniens.

Les intérêts économiques jouent leur rôle : les rapports occidentaux parlent d’une préoccupation commune, émirati-indienne ; Concernant le projet de corridor économique entre l’Inde, le Moyen-Orient et l’Europe, dévoilé lors du sommet du G20 à New Delhi le mois dernier.

Le projet vise à créer un corridor logistique continu reliant l’océan Indien occidental à la Méditerranée orientale via des ports, des chemins de fer et des routes traversant les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite, la Jordanie et Israël. Pour concurrencer le canal de Suez, les Émirats arabes unis jouent un rôle important dans ce projet.

Les Émirats arabes unis participent-ils à la guerre sur le terrain ?
De nombreux articles de presse ont fait état du soutien militaire des Émirats arabes unis sur le terrain à Israël. Surtout après que les journaux israéliens ont confirmé l’existence d’un accord de défense commune entre les deux parties, selon lequel « huit avions de transport lourds appartenant à Abu Dhabi ont atterri en Israël en 2022. La raison de la présence des avions de transport lourds émiratis en Israël n’était pas “Ils ont été annoncés, même si l’on pense qu’ils transportaient très probablement du matériel.” “Liés aux contrats de défense signés entre les deux pays.”

Lors de la visite du président israélien Isaac Herzog aux Émirats début 2020, il a été question de Tel Aviv offrant un soutien en matière de sécurité et de renseignement aux Émirats. Face aux drones, suite à l’attaque majeure lancée par le groupe yéménite Houthi, alors allié de l’Iran.

Israël et les Émirats arabes unis considèrent l’Iran comme un ennemi commun. Les deux pays ont travaillé ensemble secrètement pendant des années ; S’opposer à l’Iran dans le Golfe et au Moyen-Orient dans son ensemble.

Depuis le début de leurs relations informelles il y a plusieurs décennies, ils ont amélioré leurs liens militaires, échangé des renseignements et maintenu leurs relations diplomatiques à l’écart des projecteurs.

Les Émirats arabes unis se sont également efforcés d’améliorer de manière globale leur préparation face aux menaces iraniennes, et les décisions de l’ancien président américain Trump de retirer ses forces de certaines parties de la région du Moyen-Orient et du monde en général ont contribué à stimuler le développement des relations entre les deux pays. Israël et les Émirats arabes unis, en prévision de ; Refuser le soutien direct des États-Unis.

Un parapluie de défense israélien protège les Émirats arabes unis
Après l’accord de normalisation, les entreprises de défense israéliennes ont réservé un pavillon à l’exposition et conférence internationale de défense IDEX 2021, et le groupe de défense émirati EDGE Group a également annoncé des accords de défense avec des entreprises israéliennes.

L’accord militaire comprenait des armes anti-drones, des systèmes défensifs et d’autres plates-formes.

Lors du salon de la défense et de la sécurité maritimes, les Émirats arabes unis et Israël ont dévoilé le premier navire de surface produit par le partenariat de défense. Le navire est équipé de capteurs et de systèmes d’imagerie avancés et peut être utilisé pour la surveillance, la reconnaissance et la détection des mines. .

Le navire a été construit dans le cadre de la coopération entre Israel Aerospace Industries et la société de défense émiratie EDGE.

“Les Émirats arabes unis sont le seul pays de l’Accord d’Abraham qui tente de développer une industrie de défense forte, et ils disposent d’une feuille de route ambitieuse”, a déclaré De Roche, professeur agrégé au Centre d’études sur la sécurité au Proche-Orient et en Asie du Sud. « Pour devenir une puissance technologique leader dans la région, et dans ce contexte, Israël peut être un ami solide.

Il explique qu’Israël soulève souvent la question de la coopération technologique.

Jonathan Lord, directeur du programme de sécurité au Moyen-Orient au Center for a New American Security, confirme la même idée : depuis la signature des accords, les Émirats arabes unis sont devenus le seizième partenaire commercial d’Israël. Ils ont signé un accord de libre-échange cette année, et des centaines de milliers de touristes israéliens se sont rendus aux Émirats arabes unis.

Lord a déclaré : « Les Émiratis sont sous la protection non seulement d’un système, mais de deux systèmes de défense aérienne israéliens différents qui protègent les Émirats arabes unis des missiles Houthis, ainsi que des systèmes américains THAAD et Patriot. »

Des images satellite prises en septembre 2022 ont révélé que les Émirats arabes unis ont déployé le système de défense antimissile israélien « Barak 8 » ; Afin de se défendre contre les attaques iraniennes de missiles, d’avions et de drones.

Selon un rapport du site d’information Tactical Report , deux bombardiers Barak, ainsi qu’un système radar Elta ELM 2084, opéraient près de la base aérienne d’Al Dhafra, au sud d’Abou Dhabi.

Le Barak 8 peut se défendre contre les missiles de croisière, les avions, les drones et les missiles balistiques. Il a été développé conjointement par Israel Aerospace Industries et l’Organisation indienne de recherche et de développement pour la défense.

Ventes d’armes
Selon le Jerusalem Post , Israël a connu une augmentation significative de la demande pour ses produits de défense ces dernières années : en 2021, les ventes d’armes dans le pays ont atteint un niveau record de 11,3 milliards de dollars, dont 7 % sont destinés aux États du Golfe. , selon les chiffres de l’armée.
Il a ajouté que pour les Émirats arabes unis et Israël, les calculs sont clairs : les plaques tectoniques ont bougé (ce qui signifie que la carte a changé) et il n’y a pas de retour en arrière, car les avantages que les deux pays tirent de leur coopération stratégique éclipsent les défis de la coopération stratégique. traiter du conflit israélo-palestinien.

Andreas Krieg, PDG de la société de conseil MENA Analytica, résume l’évolution des relations entre Israël et les Émirats, en soulignant l’intérêt des Émirats pour l’Amérique.

Il ajoute : “Il ne s’agit pas d’Israël ou de la Palestine. Il s’agit toujours de gérer les relations avec Washington.”

Il estime que les accords étaient, et sont toujours, avant tout un outil de participation, soutenant les relations avec Washington et achetant le soutien des partis démocrate et républicain.
En rappelant que c’est le président de Doubaï qui finance les partis politiques d’extrême droite racistes en Europe.
Et c’est lui-même qui a dit:” Les plus dangereux Musulmans radicaux sont ceux qui sont en Europe.
Il a même engagé des hackers pour attaquer et salir l’image des Musulmans d’Europe.
Les Saoudiens et les Émiratis sont bien informés par leurs réseaux qu’ils ont toujours à Bruxelles et en Flandre.


Les Saoudiens ont du laissé la Grande Mosquée de Bruxelles qui servait de relais pour leurs espions, ils se sont précipités à ouvrir une ASBL qui leur garantit le suivi des activités des Musulmans et ainsi les influencer. Doubaï elle a aussi des Mosquées à Bruxelles et en Flandre pour l’espionnage pour les services secrets Émiratis.
En fait leur ministre des Affaires étrangères dénonce les effets de leurs propres réseaux ainsi que ceux de l’Arabie saoudite, qui ont recruter pendant des décennies des Musulmans ignorants pour remplir les rangs des mouvements terroristes pro USA-OTAN-ISRAËL pour déstabiliser les pays hostiles aux USA et l’entité israélienne terroriste sioniste. Comme les DAESH, ALQAIDA, ANNOSRA& CIE.
Aujourd’hui, il veulent nous faire croire que le HAMAS est aussi un mouvement terroriste comme DAESH.


Il faut que les Musulmans d’Europe se réveillent pour dénoncer leurs ruses et leurs mensonges.

Les Émirats arabes unis sont les pires en hypocrisie et en ingratitude. Ils supportent les massacres perpétrés à Gaza par l’armée de l’entité israélienne terroriste sioniste et comme les bateaux sionistes ne peuvent plus passer par le détroit de BAB AL MANDEB vers la Mer rouge, grâce à la vigilance et le courage des Houthis ANSARALLAH, en coordination avec l’Arabie saoudite, le Jordanie et l’Egypte, ils ont fait des convois terrestres pour approvisionner l’entité israélienne terroriste sioniste en tout de sortes de produits alimentaires et même des armes. Alors qu’ils laissent les Palestiniens mourir de soif et de faim !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *