30 May 2024

Édité par notre Bénévole Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net

La Belgique et les Pays-Bas ont dépassé l’Espagne comme principales portes d’entrée en Europe de la cocaïne en provenance d’Amérique latine. Les 65,6 tonnes de cocaïne interceptées au port d’Anvers en 2020 ont quasi doublé en 2022. Et le Maroc est un maillon crucial de la chaîne.Lorsque les Pays-Bas ont ouvert leur marché du cannabis dans les années 1970, des ressortissants néerlandais et belges d’origine marocaine ont mis à profit leurs liens familiaux avec des cultivateurs de cannabis dans le nord de la région montagneuse du Rif, au Maroc. Le trafic de haschisch s’est progressivement étendu à la cocaïne, plus lucrative. La Mocro Maffia est née de ce commerce dans les années 1990. Travaillant principalement depuis la Belgique et les Pays-Bas, ce puissant cartel de la drogue contrôle un tiers du marché européen de la cocaïne.Les trafiquants de drogue latino-américains passent de plus en plus par le Maroc et d’autres pays du Maghreb, et utilisent les trafiquants ayant un pied au Maroc et un autre en Europe, comme la Mocro Maffia, pour leur commerce transnational de cocaïne. Les cartels colombiens et mexicains ont recours à cette dernière pour faciliter l’acheminement de la drogue vers l’Europe via la ville d’Algésiras, dans le sud de l’Espagne. Mais depuis que les autorités espagnoles et italiennes ont renforcé leurs contrôles aux frontières et leurs opérations de fouille, cette route est devenue risquée, comme l’explique le criminologue et cofondateur de l’association Crim’HALT, Fabrice Rizzoli. Les points d’entrée privilégiés sont désormais les ports de Belgique et des Pays-Bas,

Le port belge d’Anvers, la porte d’entrée de la cocaïne en Europe

Téhéran (IRNA) – Autrefois connu comme centre commercial, le port belge d’Anvers est devenu une plaque tournante du trafic de drogue en Europe.

Le nombre de saisies à Anvers a explosé, passant de 4,7 tonnes en 2013 à 89 tonnes en 2021. Une goutte d’eau de l’aveu des autorités, qui ne représenterait que 10 % de la drogue qui transite sur le port. Pour les trafiquants, s’attirer les services des agents du port est un jeu d’enfant, rapporte France Info.A Anvers, le trafic de cocaïne est estimé à plus de 50 milliards d’euros par an, soit l’équivalent de 10 % du PIB belge. Cela représente le taux élevé de corruption administrative au sein du système douanier de ce port européen. Devenue une passoire pour le trafic de cocaïne en provenance d’Amérique latine, le port d’Anvers est aussi l’épicentre des violences qui se propagent dans la ville flamande. Selon RFI, des grenades ont explosé en août dans certains quartiers et des fusillades ont eu lieu sur des lieux publics.

Même la France est contaminée :Trafic de drogue en France : Une maire arrêtée pour le trafic de 70 kg de cannabis !

Après la découverte à son domicile de 70 kg de cannabis et un kilo de cocaïne, une maire française a été placée en détention pour le trafic de drogue.La maire d’Avallon, qui avait soutenu Macron lors des présidentielles 2017, a été arrêtée pour le trafic de drogue.Jamilah Habsaoui, maire de la petite ville d’Avallon, dans l’Yonne, a été mise en examen dans le cadre d’une enquête pour “trafic de stupéfiants” et placée en détention, selon un rapport de France info.Des perquisitions, réalisées aux domiciles des mis en cause, ainsi qu’à la mairie d’Avallon, ont entraîné la saisie de “70 kg de résine de cannabis et 983 grammes de cocaïne, principalement” au domicile de la maire, ainsi que 7143 euros en espèces et deux lingots d’or.

Le cartel de la Mocro Maffia contrôle un tiers du marché européen de la cocaïne

La corruption est l’élément clé du trafic de cocaïne d’Amérique latine vers Rotterdam et Anvers via l’Afrique. Pour les cartels de drogue latino-américains, la capacité de la Mocro Maffia à corrompre les fonctionnaires de l’État en fait un allié stratégique.Des échanges de messages vocaux interceptés sur l’application Sky ECC ont révélé que des membres de la Mocro Maffia se vantaient d’avoir soudoyé des douaniers dans le port de Dakar, utilisé comme point de transit. De même, les dockers des ports d’Anvers et de Rotterdam perçoivent jusqu’à 100 000 euros pour déplacer des conteneurs afin d’éviter les contrôles de la police et des douanes.Selon Rizzoli, la Belgique et les Pays-Bas sont également tous deux des pôles du blanchiment d’argent. Anvers, capitale mondiale du traitement des diamants, est une destination de choix pour blanchir le produit de la drogue (parfois payée en diamants). En Belgique, le secteur de l’immobilier est l’une des voies royales du blanchiment d’argent.Les Pays-Bas sont un endroit idéal pour les trafiquants de drogue désireux de réinvestir leur argent. On estime que 16 milliards d’euros sont blanchis chaque année en raison de la taille de son secteur financier tourné vers l’international et fortement numérisé, ainsi que de son économie mondialisée, principalement commerciale. La création de sociétés écran est un vecteur essentiel du blanchiment d’argent aux Pays-Bas.

Les Pays-Bas sont l’endroit idéal pour les trafiquants de drogue qui cherchent à réinvestir leur argent

La Mocro Maffia a recours à la violence pour étendre son emprise sur le marché de la cocaïne. Ces dix dernières années, plus d’une centaine de personnes sont mortes dans des violences entre la Mocro Maffia et des trafiquants de drogue belges. Le cartel est également soupçonné d’être impliqué dans le meurtre du fils d’un juge marocain.Derk Wiersum, un avocat d’Amsterdam spécialisé dans les réseaux de crime organisé et de trafic de drogue, et Peter R. de Vries, un journaliste réalisant des reportages sur le trafic de drogue, ont été assassinés en 2019 et en 2021, prétendument par la Mocro Maffia. Plus récemment, une jeune fille belge d’origine marocaine a été tuée au cours d’une fusillade visant la maison de ses parents — le groupe en serait également responsable.En septembre 2021, les services de sécurité néerlandais ont lancé une alerte, estimant que le Premier ministre Mark Rutte était menacé par la Mocro Maffia. De même, la princesse héritière néerlandaise Catharina-Amalia a été placée sous protection renforcée à la suite de menaces d’enlèvement liées au cartel. La Mocro Maffia prospère aux Pays-Bas, en partie parce que les pouvoirs publics, désorganisés, sont confrontés à une forme de criminalité organisée, selon Hans Werdmölder, auteur de Nederland Narcostaat.Le gouvernement et les forces de l’ordre doivent mettre la barre plus haut pour contrer cette menace. Les Pays-Bas, la Belgique et le Maroc (ainsi que l’Afrique du Nord) manquent d’équipements de surveillance modernes et adaptés, tels que des drones, des scanners mobiles et des robots. L’installation ou la modernisation de ces équipements (et la formation des forces de l’ordre à leur utilisation) pourrait permettre de mieux détecter les plaques tournantes de la drogue au Maroc et dans les ports de Rotterdam et d’Anvers.

La Mocro Maffia utilise la violence pour étendre son emprise sur le marché de la cocaïne

Il faut également s’attaquer au problème de la corruption. Rizzoli propose une approche différente, en affirmant que les autorités devraient évoluer dans leur perception de la drogue. Plutôt que de se concentrer sur l’élimination du commerce, il faut, selon lui, endiguer la violence qui y est associée. En Italie, par exemple, des mesures législatives et judiciaires draconiennes prises dans les années 1980 ont mis fin à presque toutes les violences liées au trafic de drogue.Les autorités italiennes s’attaquent au porte-monnaie des trafiquants de drogue, en ciblant leurs avoirs. Rizzoli rapporte qu’environ 6 milliards de dollars US d’actifs sont confisqués aux trafiquants de drogue chaque année en Italie, dont 60 % sont définitivement saisis. Ces recettes financières sont reversées à des organisations non gouvernementales, montrant aux citoyens les résultats concrets de l’action de l’État contre les trafiquants de drogue et la mafia.En peu de temps, la Mocro Maffia est devenue un acteur majeur du trafic de drogues en Europe. Ses liens avec des groupes criminels organisés au Maroc et en Amérique latine en font une menace persistante et croissante pour l’Europe, les États d’Afrique du Nord et leurs populations.Il faut intensifier les opérations comme celle qui a conduit à l’arrestation de 49 membres de groupes criminels organisés en novembre 2022. Il faut aussi renforcer les actions de l’Union européenne et des autorités nord-africaines contre les actifs issus du trafic. À défaut, la Mocro Maffia aura la voie libre pour déployer le réseau de son trafic entre les deux continents.Projet ENACT, Institut d’études de sécurité (ISS)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *