29 May 2024

Par Mehmet Inan

Israël peut-t-il se permettre de commettre tous les crimes qu’il désire ? Avant de répondre à cette question, il faut lister les crimes commis par Israël. Bien sûr nous connaissons tous les massacres commis sur les Palestiniens, Deir Yassin 1948, guerre des six jours 1967, Sabra et Chatila 1982, Gaza 2008-2009, 201 2, 2014, 2018, 2023. Nous pouvons dire qu’Israël a réussi à noircir les Palestiniens de terroristes et depuis lors il en tue autant qu’il veut. Mais n’y a-t-il que des tueries de Palestiniens ?

Non, pas du tout. Quand le monde reste silencieux face à autant de crimes sur les Palestiniens, Israël va aussi commettre des crimes sur d’autre peuples. Effectivement, Israël a commis la quasi-totalité des grands attentats des 25 dernières années. Voici deux exemples typiques.

Dès que Netanyahu est arrivé au pouvoir en 1996, il a ordonné de faire un énorme attentat aux Etats-Unis pour accuser des Musulmans et mettre fin aux négociations de paix d’Oslo.

Les préparatifs ont commencé début 1997. Le 29 avril la société de déménagement Urban Moving System est créée à New-Jersey pour la logistique des attentats. Le 3 juin le « Project For the New American Century » (projet pour le nouveau siècle américain) est créé pour les design et gestion des attentats. Après toutes les préparations, les membres du « Israeli Sy Ring » (cercle d’espionnage israélien) ont commis les attentats. Et Netanyahu était à New-York le jour des attentats. Il a assisté aux attentats par le balcon VIP, soit la tour WTC7 dans laquelle se trouvait l’équipe qui a contrôlé les avions et déclenché la démolition des tours jumelles. On ne l’a pas entendu ce jour fatidique, car il était occupé à surveiller la réalisation des attentats. Depuis cette date, tous les médias et gouvernements occidentaux soutiennent totalement le mensonge officiel accusant 19 Musulmans.

Le 6 juillet 2005, Netanyahu est arrivé à Londres. Dans ses valises diplomatiques il y avait 4 bombes destinées à être installées entre les rails du métro de Londres. Le lendemain matin à 8h49, trois des bombes ont explosé tuant 39 personnes. Aucune personne n’a confirmé avoir reconnu un des terroristes accusés. Et il y avait des survivants qui pouvaient confirmer, notamment Greg Shannon qui se trouvait en face d’un terroriste présumé à moins de deux mètres. Il n’a pas été questionné durant le procès. Une heure après, à 9 :47, une autre bombe a tué 13 personnes dans un bus. Le terroriste présumé avait fait demi-tour pour retourner au train qui les avait amenés à Londres. II leur a fallu environ une heure pour le localiser par son GSM, envoyer une personne avec une bombe pour l’installer dans le siège devant lui, quitter le bus et déclencher la bombe. Cette personne a été protégée par les enquêteurs.

Israël commet des attentats très sophistiqués et accuse des Musulmans. Il peut se permettre car il a des agents Sayanim très haut placés quasi partout. Dans les gouvernements, dans la justice, dans la police, dans les médias de quasi tous les pays occidentaux. Ce réseau de Sayanim est un danger pour la démocratie et l’humanité. Quand le gouvernement israélien décide de commettre un attentat, il a quelques possibilités

1 – Trouver un Musulman déséquilibré pour le manipuler et lui faire commettre l’attentat. Au besoin, ses agents lui amènent les armes, lui préparent le travail, et ensuite le tuent. Ce sont de petits attentats faits par généralement une seule personne et tuant moins de 5 personnes. C’est les cas de Bruxelles 16 octobre 2023.

2- Trouver un Musulman délinquant pour accuser. Commettre des attentats à sa place et fabriquer quelques preuves pour l’accuser. Ensuite le tuer pour l’empêcher de parler. C’est le cas de Mohamed Merah.

3- Planifier un attentat très sophistiqué comme un scénario de film, y compris l’explication alternative pour accuser des Musulmans. Commettre l’attentat et propager l’explication alternative via les agents dans les gouvernements et médias. C’est le cas des attentats du 1 1/9/2001, de Madrid 1 1/3/2004, de Londres 7/7/2005, Nice 14/7/2016.

Après l’attentat, des agents Sayanim sont chargés de l’enquête et des décisions de justice. Mais aussi de produire de fausses théories du complot. Les enquêteurs cachent les preuves qui peuvent identifier une implication israélienne et produisent de fausses preuves pour accuser les Musulmans définis à l’avance. Les juges décident d’accuser les Musulmans présumés mêmes si toutes les preuves n’y sont pas. Des agents du complot produisent les fausses théories pour polluer l’information. Tout reste un tas de confusion et l’étiquette de terroriste reste collé sur les Musulmans. Surtout, les criminels qui restent libres deviennent des récidivistes. C’est pourquoi les attentats ne cessent pas.

Mais que font les Musulmans ? Ils ont tellement peur qu’ils fuient pour ne pas être impliqués d’une manière ou d’une autre. Ce faisant, les Musulmans laissent I’humanité sans protection contre ces criminels. Par leur silence, les Musulmans aident Israël à commettre plus de crimes. La réponse à la question en titre est : oui, Israël peut se permettre de commettre tous les crimes qu’il désire, tant que personne n’amène la question devant la justice.

N’y a-t-il aucune organisation qui va chercher la vérité et amener ce genre de questions devant la justice ? Jusqu’il y a peu, il n’y avait effectivement pas d’organisation pour cela. Depuis le début 2024, une association a été créée pour ne plus laisser ce genre d’injustices perdurer. C’est la « Ligue de Défense des Victimes d’Injustice » www.ivdl.org . Mais cette association ne peut rien faire seule. Elle a au moins besoin d’un minimum de soutient financier. Malheureusement, sans finance, rien n’est possible. Même si les enquêtes peuvent se faire en interne par des bénévoles, les actions d’avocats et les procès en justice nécessitent des moyens financiers.

Mehmet Inan 1 1/05/2024

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *