25 June 2024

Édité par notre Bénévole Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net

L’ancien membre de BETAR et condamné pour violence Meyer Habib, qui de plateau en plateau – avec une prédilection pour les chaînes les plus droitières, CNews et i24New( “i” non pas pour info mais bien pour Israël) – vient défendre, grandiloquent, la stratégie de son ami génocidaire Benyamin Netanyahou, Premier ministre “israélien”, contre ceux qu’il appelle « les barbares ». Depuis les attaques du Hamas, qui ont causé la mort de 1 200 Israéliens dont la plupart ont été tués par des tirs de chars et des hélicoptères de la Tsahal, la parole radicale de ce parlementaire franco-israélien de 62 ans, apparenté aux Républicains, se répand ainsi sur les antennes françaises…MÉFIEZ-VOUS

Depuis le 7 octobre, le député n’a cessé d’encourager le génocide d’Israël sur le peuple palestinien, drapé d’indignité, de déni et de mépris. Sans que jamais aucune autorité française ne lui fasse la moindre réprimande.

Il faut se mettre à l’évidence que Meyer Habib bénéficie de l’impunité la plus totale ? Et, pourquoi, au nom de quoi ? Depuis les attaques du Hamas en Israël, le 7 octobre 2023, le massacre est le plus terrible. Aux 1200 Israéliens assassinés, la plupart d’entre eux ont été tués par des tirs de chars et des hélicoptères de la Tsahal sous la directive “ANNIBAL” , l’État juif a répondu en massacrant plus de 40 000 Gazaouis, dont 16 750 et autant de femmes.

Et le député apparenté LR, élu de la 8ème circonscription des Français établis hors de France (qui comprend huit pays méditerranéens), multiplie les prises de parole comme personne n’ose le faire ailleurs que dans les médias d’extrême droite. En voici quelques paroles:

Un député pose la question « Qui peut douter maintenant des véritables objectifs de guerre du gouvernement Netanyahou qui, après le nord, bombarde le sud de la bande de Gaza, là où il avait précisément demandé aux Palestiniens de se réfugier ? » à la ministre Catherine Colonna et à deux reprises, Meyer Habib prononce : « Et ce n’est pas fini ! »

« Un Français peut être un colon en Algérie, au Togo, un Britannique en Rhodésie, mais un juif ne sera jamais un colon en Judée », rétorque Meyer Habib lorsqu’est abordée la question de la colonisation israélienne en Cisjordanie.

« Je ne sais pas si vous imaginez, un ministre de la France qui dit qu’Israël empoisonne des puits et tue volontairement des enfants palestiniens. Si c’est pas ça de l’antisémitisme, c’est quoi alors l’antisémistime ? », déclare Meyer Habib sur i24News en visant d’Hubert Védrine.

« Barbares », « chiens » et « sauvages » sont des adjectifs qu’il affectionne particulièrement lorsqu’il doit désigner le peuple palestinien. Deux semaines après les attaques, Meyer Habib évoque même un « cancer ».

Sur CNews, Meyer Habib justifie les crimes de guerre d’Israël en étayant ses dires grâce à l’hymne français : « Regardez notre Marseillaise : aux armes citoyens. Ils égorgent nos fils et nos compagnes. C’est exactement ce qu’il s’est arrivé. Alors, à un moment donné, oui, aux armes citoyens. Les Israéliens n’ont plus le choix ».

L’exception française

De telles immondices, il n’y a que les membres du gouvernement israélien qui osent s’y adonner. Comme si le Hamas leur avait donné la permission de franchir un cap dans l’horreur… Puis il y a les mensonges et les emphases, auxquels il s’adonne à cœur joie.Commentant les propos de Gérard Araud, ancien ambassadeur de France aux États-Unis, Meyer Habib maintient : « Lorsqu’il parle de de nettoyage ethnique, c’est indigne, c’est faux et c’est un mensonge. Il n’y a pas de nettoyage ethnique en Israël ». Pourtant de nombreuses institutions semblent lui donner tort, l’ONU notamment. Mais le député ne craint pas la vérité. Au moment où Sciences Po était dans la tourmente en raison d’élèves qui auraient été interdits d’entrer dans l’amphithéâtre parce que juifs, il s’empare de la polémique sans attendre le dénouement. Il conclut son tweet comme suit : « Les Juifs ont été

contraints de déserter les écoles publiques dans les territoires perdus de la République, devront-ils désormais fuir les universités et les grandes écoles françaises ? » Pourtant dans cette affaire, aucun élève n’a été mis à la porte en raison de son culte. Même parti pris lorsqu’il avance qu’Israël veut « éviter un maximum de victimes collatérales ». On peine à imaginer quel serait le bilan si tel n’était pas le cas… Néanmoins le seuil des 50 000 morts civils dépassées en l’espace d’à peine cinq mois ne parait pas aller dans son sens, encore moins lorsqu’on sait que les dirigeants du Hamas n’ont toujours pas été neutralisés.

Qu’importe, Meyer Habib n’est pas à une contradiction près : « Il n’y aura pas de proportionnalité parce que Israël pour qu’il y ait de la proportionnalité, Israël ne va pas tuer des femmes palestinienne, ils ne vont pas massacrer les enfants. Pour être proportionnels, ils ne vont pas les découper en morceaux, ils ne vont pas les brûler. Parce qu’Israël est un état moral ».

Les crimes de guerre relayés en masse sur les réseaux sociaux, les chiffres vertigineux des femmes et enfants palestiniens tués sous les bombes de Tsahal, ont certainement dû échapper à la vigilance du député. Au-delà des incitations au génocide d’un peuple, Meyer Habib est le genre d’élu de la Nation qui peut se permettre de piétiner la laïcité pour célébrer son élection, enjamber les règles de l’Assemblée nationale… Mais jamais il n’est sanctionné. Non, en France, un député n’a pas le droit de porter un maillot de football d’un club amateur encore moins exhiber le drapeau palestinien sous peine de sanction de l’Assemblée, mais Mayer Habib semble lui, pouvoir tout se permettre. Même le pire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *