25 June 2024

Édité par notre Bénévole Lhoucine BENLAIL Directeur Officiel Diplomaticnews.net

“Ces jeunes avaient un plan pour m’abattre” Bart De Wever

Le tribunal correctionnel d’Anvers a introduit mardi un dossier de terrorisme, dans lequel six prévenus sont suspectés d’avoir planifié un attentat visant le bourgmestre d’Anvers Bart De Wever (N-VA) ainsi que des commissariats de police. Les parties ont convenu d’entendre l’affaire le 8 mai.

En mars 2023, la police judiciaire fédérale (PJF) d’Anvers avait perquisitionné plusieurs adresses de jeunes radicalisés, notamment dans les districts anversois Merksem, Borgerhout et Deurne, à Eupen (province de Liège) et Molenbeek-Saint-Jean (Région de Bruxelles-Capitale).Le groupe était dans le viseur de la police depuis un certain temps et aurait planifié de commettre un attentat terroriste. Les jeunes auraient eu dans le viseur des commissariats de police, ainsi que le bourgmestre Bart De Wever, pour dénoncer l’interdiction du port du voile pour le personnel des guichets de la Ville d’Anvers.Le principal suspect était également en contact avec un groupe bruxellois, qui aurait aussi planifié un attentat terroriste. Une enquête judiciaire indépendante avait été ouverte à Bruxelles. Lorsqu’il est apparu que les suspects recherchaient des armes, la police est intervenue.Le groupe avait déjà réglé l’achat d’une arme, une kalachnikov avec deux chargeurs, et prévoyait de frapper après le ramadan. Un juge d’instruction a également été menacé de mort par l’un des membres.L’affaire a été introduite mardi. Selon Het Laatste Nieuws, Bart De Wever s’est constitué partie civile. “Ces personnes avaient un plan concret pour m’abattre. Je veux avoir connaissance du dossier”, a déclaré De Wever.

D’après notre analyse systémique, il nous semble assez clair que ces projets attentats en cette période critique, qui d’une part sont liés avec les arrestations au Maroc de l’Escobar du Sahara ainsi que ses complices tant dans cercle politique que dans le sport.

Alors que ces jeunes radicalisés ne sont que des manipulés par une idéologie qui était notamment distillée dans la Grande Mosquée de Bruxelles. Ils ne sont que des exécutants, ils ne sont ni autonomes, ni spontanés. Il sont simplement télécommandés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *